Biographie

fr30 ru30 en30

« Une interprétation fascinante : sans jamais perdre cette magnifique articulation qui est la marque du piano français à son meilleur, il a su faire surgir de l’œuvre toutes ses ombres énigmatiques. »
Schubert – Sonata D 784 – The New York Concert Review

Harry GOLDSMITH

 

Esprit toujours en recherche, Jonathan Benichou s’imprègne tout au long de son parcours musical de l’héritage des écoles pianistiques, françaises et russes dont il tire une synthèse personnelle, à l’image de ses origines, de cultures multiples.
Il est invité par des Festivals renommés, tels que ceux de Radio France, Deauville, « Jeunes Virtuoses » à Antibes, Menton, Auvers-sur-Oise, « Révélations Talents » à Strasbourg, le Festival de Puteaux, Bagatelles Paris.
Il est encore l’invité de salles et de lieux renommés comme l’Auditorium du Louvre, le Sénat, la salle Gaveau, le théâtre de l’Athénée Louis Jouvet, la Fondation Polignac, le Palais des Festivals à Cannes, l’Opéra de Nice, l’Arsenal de Metz, le Pin Galant à Mérignac.
A l’étranger, il se produit sur les scènes d’Amérique du Nord et du Sud : le Carnegie Hall de New York, le Théâtre culturel de Sao Paulo au Brésil, la Bibliothèque Luis Angel de Bogota, le Théâtre Amira de la Rosa de Barranquilla, l’Auditorium Luis Calvo à Bucaramanga ainsi que l’Université de Medellin, ou encore la Quinta de San Pedro à Santa Marta en Colombie.
Dans les pays d’Europe de l’est, dans la salle de la Philharmonie de Iasi en Roumanie, la Philharmonie Smetana en Tchéquie, Théâtre de Gdansk en Pologne, ainsi qu’au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, la Philharmonie de Vladivostok, la Philharmonie de Rostov-sur-le Don en Russie, la salle d’orgue à Chisinau en Moldavie, la Philharmonie de Tiraspol en Transnistrie, le Musée littéraire de Odessa en Ukraine, Salle de Rachmaninov à Moscou, qui tous, incarnent des lieux mythiques de la vie musicale.
Attiré par la recherche de langages musicaux alternatifs, il compose la bande originale de divers courts-métrages en collaboration avec des jeunes réalisateurs et ne cesse d’approfondir de nouvelles idées sonores dans le cadre de projets multidisciplinaires ou instrumentaux.
En musique de chambre, il joue régulièrement avec de nombreux partenaires avec qui il entretient une complicité qui le mène à se produire dans de nombreuses formations.
IL poursuit un partenariat avec Hélios Azoulay et l’ensemble incidentale et joue des œuvres écrites dans les camps de concentration en se produisant en France, Allemagne, Belgique.
Jonathan Benichou participe à des émissions de radio et de télévision sur France Musique, RFI, Arte, Mezzo, Fr2, Fr3, ainsi qu’à l’étranger.
Depuis toujours passionné par la musique de son temps, Jonathan Benichou crée des pièces pour piano de Marc-Olivier Dupin à l’Auditorium du Louvre pour L’Eneide de Virgile en collaboration avec la Comédie-Française, le quatuor pour clarinette, cordes et piano ‘Court Studies’ de Thomas Ades, ou encore la sonate ‘Le Rêve du monde’ d’Olivier Greif pour laquelle il collabore à l’édition avec la maison Symétrie.
Il est invité à se produire dans la «Fantaisie concertante» pour piano et orchestre de Thierry Escaich avec l’orchestre philharmonique de Rouen en présence du compositeur.
Paru en 2003 sous le label Triton, son premier enregistrement offrant le Trio de Chostakovitch et le Trio d’Olivier Greif avec ses partenaires, le violoniste Yan Orawiec et violoncelliste Dimitri Maslennikov, reçoit : 5 diapasons, ainsi que le « Coup de Cœur » du magasine Piano.
En 2009, Jonathan Bénichou consacre son premier CD en piano seul au compositeur Alexandre Scriabine, qui est également récompensé par 5 Diapasons et un « Coup de Coeur » de la FNAC.
Parmi un vaste répertoire qu’il ne cesse d’explorer, Jonathan Benichou se consacre passionnément à l’œuvre de J.S. Bach qui le mène, comme Greif et Scriabine, sur des chemins d’une grande rigueur, et d’une absolue beauté musicale.
Jonathan Benichou se fait remarquer dans les Festivals et les Concours internationaux : Young Concert Artists (2002) New York, Cleveland (2004), USA, Clara Haskil (2004) Suisse, Tournoi International Musique (1994) Italie, Festival Top Round (2007)
D’autres fondations le récompensent également la Fondation de France, la Natexis Banque Populaire de Paris, Drouet Bourgeois, Gould (USA).
Né à Nice, il débute le piano à 6 ans. Très vite remarqué par ses dons exceptionnels, il donne des concerts dès l’âge de 10 ans, en soliste, ou avec orchestre.
Il entre à 14 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Jacques Rouvier et obtient un Premier Prix avec mention Très Bien, ainsi que le Diplôme de formation supérieure. Il part ensuite se perfectionner durant deux ans au Mannes Collège de New York, dans la classe de Pavlina Dokovska.
Il est ensuite invité au conservatoire Tchaikovsky de Moscou par la Fondation Rostropovitch, et suit les cours de Vera Gornastaeva ou encore en France ou il consulte Aldo Ciccolini ainsi que Rena Cherechevskaya.
Pour la rentrée 2017, il se produira en tournée avec orchestre en Ukraine à Khmelnitskiy, Ternopol, Cherkassy et créera le concerto Carpe Diem de Sacha Chmykov avec le 3ème concerto de Rachmaninov.



Comments are closed.